MICHEL LAFORCADE

    Directeur   

ARS NOUVELLE AQUTAINE

ASSOCIATION

AFO

Association Nationale des Etudiants en Orthoptie - ANEO

leCISS pc

Usagers du système de santé

PROFESSION ORTHOPTISTE

DEFINITION
•Selon le dictionnaire Larousse, ORTHOPTIE vient du grec : ORTHOS : droit et OPTIKOS : qui concerne la vue.
• Historiquement, c’est en 1929 en Angleterre que la première école et le premier service d’orthoptie ont été créés par Mary MADDOX. Cette « Ecole d’entrainement orthoptique MADDOX » répond aux besoins de rééducation des strabiques et suscite l’intérêt des ophtalmologistes  …
Il faudra attendre 1938 pour que la pratique de l’orthoptie se développe en France.
L’orthoptie consiste en des actes d’exploration, de rééducation et de réadaptation de la vision utilisant éventuellement des appareils et destinés à traiter les anomalies fonctionnelles de la vision. C’est une discipline paramédicale exercée par un auxiliaire médical, l’Orthoptiste.
C’est une profession très féminisée comptant 92% de femme et 8% d’homme.
Pour le Poitou Charentes nous sommes environ 65 orthoptistes dont environ 10 salariés

     ( les chiffres précis sont difficiles à connaitre car nous n’avons pas forcément connaissance de tous les salariés.)

 

REGLEMENTATION DE LA PROFESSION

 

 •L’exercice professionnel des orthoptistes est réglementé par le Code de la Santé Publique.

Comme pour tout auxiliaire médical, les actes orthoptiques ne peuvent être effectués que sur prescription médicaleindiquant la nature de l’examen demandé. Les actes de rééducation et de réadaptation orthoptique commenceront toujours par un bilan orthoptique qui devra être prescrit par le médecin.
« Sur prescription médicale, l’orthoptiste établit un bilan qui comprend le diagnostic orthoptique, l’objectif et le plan de soins. Ce bilan accompagné du choix des actes et des techniques appropriées est communiqué au médecin prescripteur. Art R 4342-2 Décret de compétence des orthoptistes N° 2007-1671 du 27/11/2007 »
Les orthoptistes placés sous le régime de la Convention établie avec les caisses d’Assurance Maladie ont l’obligation de respecter la réglementation et les tarifs conventionnels.
Dans la nomenclature des actes professionnels, les actes orthoptiques sont cotés exclusivement avec la lettre-clé AMY et l’orthoptiste établit les documents nécessaires à la prise en charge par l’Assurance Maladie.
Le médecin est responsable de la prescription et l’orthoptiste de son exécution.
TEXTE ACTUALISE
=> Novembre 2012 –http://www.orthoptiste.pro/l-exercice-professionel/textes-ion de l’orthoptiste est d’assurer le dépistage, la rééducation, la réadaptation et l’exploration fonctionnelle des troubles de la vision.
L’orthoptiste assure, sur prescription médicale, les bilans orthoptiques et les séances de rééducation orthoptiques à tous les âges de la vie, du nourrisson à la personne âgée.
=> 6 décembre 2016 texte n° 41 =>Décret n° 2016-1670 du 5 décembre 2016 relatif à la définition des actes d'orthoptie et aux modalités d'exercice de la profession d'orthoptiste lien
 
SES INTERLOCUTEURS
Ils participent aux actions de dépistage dans le cadre secondaire de la prévention 
Dans le système de santé français, l’orthoptiste est l’auxiliaire médical, rééducateur des anomalies fonctionnelles de la vision sensibilisé à l’optique, formé à la physiologie, la pathologie, la thérapeutique et l’exploration de la fonction visuelle.
Par ses conseils et ses informations, il contribue à la prévention et à l’éducation sanitaire des patients.
Son interlocuteur privilégié est l’ophtalmologiste mais il travaille avec tous les médecins (médecins du travail, médecins scolaires, médecins généralistes,  pédiatres, médecins physiques, urologues, neurologues, gériatres…)
Il coopère avec tous les professionnels de santé, de la rééducation, de la réadaptation et bien évidemment avec tout médecin prescripteur du bilan orthoptique et/ou d’un examen complémentaire.
Les opticiens qui se chargent de l’équipement optique sont de précieux partenaires.
D’autre part, l’orthoptiste est en relation avec le corps enseignant, (professeurs des écoles, enseignants référents…) et les établissements spécialisées (éducateurs spécialisés, soignants …).

OU LES RENCONTRER
Les orthoptistes exercent à titre libéral, réponse de proximité appréciée
ou salarié dans différentes structures :     

• cabinet libéraux seul ou en MSP et/ou éventuellement au domicile du patient si  nécessaire

CAMPS, centres de soins..( Acteurs de projets thérapeutiques élaborés au sein des établissements spécialisés pour personnes handicapées )
 hôpitaux et cliniques
 cabinets des ophtalmologues
Réseaux de santé
 PMI, écoles, maison de retraite etc.

Certains ont des activités mixtes